Qui sommes-nous ?

Qu’est-ce que la conservation-restauration des biens culturels ?

La conservation-restauration

Cette discipline regroupe des interventions bien spécifiques de sauvegarde d’un objet ou d’un monument dans le respect de sa signification à la fois culturelle, historique, esthétique, éthique et artistique. L’objectif d’une intervention de conservation-restauration n’est pas de remettre les biens culturels « à neuf », mais bien de prolonger leur durée de vie dans ce qu’ils représentent comme liens entre les époques et les générations.

Les biens culturels

Ce sont les biens que chacun – individu, famille, collectivité territoriale, nation,… – inscrit dans son patrimoine et choisit de transmettre, de conserver et de préserver des agressions naturelles, physiques, chimiques, biologiques et humaines.

La notion de patrimoine sous-entend les œuvres d’art, les biens protégés (classés, inscrits, inventoriés,…), mais aussi tout ce qui échappe à ces régimes de protection et qui présente une valeur sentimentale, esthétique, historique, documentaire,… Il importe d’assurer leur pérennité selon les mêmes principes, afin de garantir la qualité des interventions utiles à leur conservation.

 

Le conservateur-restaurateur...

Une profession à part entière

Souvent confondu avec un métier d’artiste ou d’artisan d’art, le conservateur-restaurateur ne crée pas d’objets culturels nouveaux. Il a suivi une formation bien spécifique en conservation-restauration qui lui permet d’intervenir avec des traitements appropriés et un code de déontologie reconnu au niveau international.

Il s’agit de bien distinguer le simple bricolage et les « pratiques sauvages » des interventions professionnelles techniques et scientifiques de conservation-restauration. Seuls les spécialistes qualifiés sont alors en mesure d’apporter des conseils sérieux et de faire la différence entre conserver, restaurer, réparer ou rénover.

Les « missions » du conservateur-restaurateur

En étroite collaboration avec d’autres professionnels et scientifiques (historiens d’art, archéologues, architectes, chercheurs, microbiologistes, documentalistes, responsables de collections, …) :

* il fait l’étude de l’œuvre, établit un constat d’état de conservation, puis un diagnostic ;

* il propose et met en œuvre un traitement adapté directement sur l’objet et/ou indirectement sur son environnement en concertation avec le propriétaire ou responsable de l’œuvre ;

* il conseille et assiste ;

* il rédige des rapports techniques en excluant toute appréciation sur la valeur marchande ;

* il réalise une documentation photographique sur l’état avant, pendant et après l’intervention ;

* il mène des recherches ;

* il contribue aux programmes d’éducation et d’enseignement ;

* il participe à des manifestations de communication, de sensibilisation et de valorisation.

 

 

Pour plus d'informations merci de consulter le site national de la FFCR


L’objectif de ce blog est de vous faire connaitre notre métier de conservateur-restaurateur, d'échanger autour du patrimoine, d’échanger des idées et points de vue, et éventuellement d’imaginer des projets en commun.

Nous couvrons les spécialités suivantes de la conservation-restauration d’œuvres d’art : peinture, peinture murale, sculpture, objets archéologiques et objets d’art, arts graphiques, livre, photographie, textile, mobilier, art contemporain, conservation préventive.

Cependant, si la profession est de plus en plus médiatisée à travers des chantiers prestigieux, nous sommes peu connus, notre formation de haut niveau n’est souvent pas reconnue en dehors des grandes institutions patrimoniales et le statut de conservateur-restaurateur reste flou. Pourtant nos régions possèdent un riche patrimoine artistique et historique qui mériterait un traitement de conservation-restauration à la hauteur de sa valeur.

C’est pourquoi nous avons décidé d’agir et de nous faire connaître auprès de tous  afin que nos compétences soient mieux connues et que des traitements de conservation-restauration soient entrepris en toute connaissance de cause.

Nous vous souhaitons bonne lecture de cette première mouture !


Vous recherchez des informations sur des formations, comment restaurer un bien public ou privé... consultez les fiches



Ecco code de déontologie La profession de conservateur-restaurateur, code d'ethique et formation

Colloque de PAVIE protection du patrimoine culturel : vers un profil européen du restaurateur de biens culturels

ICOM le conseil international des musées

APEL recommandations et lignes directrices pour l'adoption de principes communs sur la conservation-restauration du patrimoine culturel en europe

VIENNE it represent the present consensus in the European conservation-restoration community on verifiable professional standards for conservator-restorers

Charte de VENISE charte internationale sur la conservation et la restauration des monuments et des sites